haut


haut
Haut, m. Est tantost un nom adject. qui signifie proprement celuy et ce qui est grandement eslevé, l'Espagnol et l'Italien dient aussi Alto, Le tout vient de Altus Latin, mais le François le prononce de plus forte haleine, et par aspiration Haut, comme haute fustaye, hautes montagnes. Et par metaphore il signifie Grand en degré de dignité, excellence, préeminence, selon laquelle signification on trouve toutes ces manieres de parler és anciens autheurs, Haut homme, c'est à dire, grand seigneur, soit Roy, Prince, Duc, Comte, ou Baron. l'Espagnol dit aussi altos hombres, pour les grands seigneurs d'un royaume, Homme de haute seigneurie, c'est à dire de haut estat, Dame de haut lignage c'est à dire de grande maison et parenté. Haute court, c'est à dire la Court d'un Roy et grand seigneur. Et au 2. li. d'Amadis: Le Roy les receut treshautement. c. leur fit un recueil et reception avec toute grandeur d'honneur et magnificence qu'un Roy peut faire. En Jourdin de Blaves: Il n'est pas digne d'aller à haute court, c'est à dire s'amuser en la court d'un grand Seigneur. De telle maniere de parler est procedé ce mot Hautesse, dont les François usent bien peu pour signifier la grandeur, et excellence d'autorité d'un Roy, mais les Espagnols donnent ordinairement ce mot Alteza à leurs Roy et Royne, et aux enfans d'Espagne et non à autres. Les Ducs d'Italie s'en sont emparez voulans estre arraisonnez par Alterza. La bestise des notaires François et de maints qui adressent leurs compositions à certains seigneurs inferieurs a tant ravallé ce mot Haut de son ancienne dignité et excellence l'attribuant à bien petits gentils hommes, que l'energie en est presques abolie. Il se faisoit hautement servir, c'est à dire en grande somptuosité et magnificence. La court fut moult hautement à ce jour, c'est à dire, Splendide, grande, et magnifique. Haut louër un homme, c'est à dire le decorer de magnifiques et excellentes loüanges. Hauts faicts de guerre pour grands faicts d'armes en la traduction de Josephe par des Essars. Matiere haute, c'est à dire de poix et d'argument excellent. Haut signifie aussi profond. Selon ce on dit nager en haute mer, Altus, Celsus, Excelsus, Editus, Profundus.
Haut et agu, Arduus.
Un lieu haut et malaisé, Praecipitium.
Au plus haut, ou Au dessus, In summum euadere.
En hault, In sublime, Superne.
Ceux qui sont en hault, au regard de ceux d'embas, Superi superorum.
Fort hault, Praecelsus.
Un homme fort hault et grand, Procerissimus homo.
Il monte plus hault, Scandit excelsius.
Le plus hault de tous, Summus.
Le plus hault et le dernier, Supremus.
Treshault, Praecelsus.
Vers hault, Sursum versum aut versus.
Ils disoyent hault et cler, Haud obscure ferebant, B.
Aller hault et bas, Sursum deorsum, Vltro citroque commeare.
S'en aller au hault et au loing, Vertere solum.
Qui fut tué de pierres et tuilles qui cheurent d'enhault, Lapidibus et tegulis desuper interfectus.
Pource crie-il si hault, Eo magnum clamat.
Qui est en hault, Superus.
Qui est un peu plus hault et apparent, ou plus avancé, Eminulus.
Qui n'est point hault, Improcerus.
Parler quand on est aussi hault l'un que l'autre, Ex aequo loco agere.
Hault nez, phrase en venerie, voyez Nez.
Exposé en hault, à fin que, etc. Hic ordo quasi propositus et editus in altum, vt ab omnibus ventis inuidiae circunflari possit.
Lever en hault, Subuehere.
Tirer du fond d'un puis en hault, Sursum e puteo subducere.
Venir au plus hault qu'on peut, Peruenire ad culmen.
Le hault mal, Caducus morbus, qui et comitialis dicitur.
Les haults faicts des peuples, Rois, et Princes, capitaines, ou autres, Gesta praeclara.
Ceste montagne est haulte de L. mille pas, Assurgit hic montis vertex, L. mil. passuum.
Haulte heure, c. tard, à heure tarde. Ce qui se dit jusques au poinct du midi, parce qu'en chacun jour le Soleil se va de moment en moment et d'heure à heure haulsant, jusques audit poinct de midi, où quand il est arrivé, il commence à decliner et avaller tant qu'il se resconce. Selon ce on dit dormir haulte heure, Ad multum diei stertere, Il a demeuré là haulte heure, Ad multum diei ibi consedit, stetit, commoratus est, Au lieu qu'apres midi l'on ne peut proprement user de ceste phrase, Haulte heure, ains usera-on de ce mot Tard.
Haulte feste, c. festoyement en toute grandeur et somptuosité. Nic. Giles en la Chronique de Charles VII. En l'an mil quatre cens quarantedeux le Roy alla à limoges, et là tint haulte feste, et estoit en sa compagnie monseigneur le Dauphin son fils, les Ducs de Lorraine, d'Orleans, la Duchesse sa femme, et le Conte du Maine, et plusieurs autres Princes, c'est à dire court planiere, Haulte court, voyez Court.
Avoir haulte justice, Fasces habere, B.
Toutes choses haultes et basses, Omnia supera infera.
Homme qui ne parle que de choses haultes et en hault style, Grandiloquus.
Pierres precieuses qui sont plus haultes en couleur, et luisent plus fort, Excitatius fulgentes gemmae.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • haut — haut …   Dictionnaire des rimes

  • haut — haut, haute [ o, ot ] adj., n. m. et adv. • halt fin XIe; lat. altus, h dû à une infl. germ.; cf. angl. high, all. hoch I ♦ Adj. (définissant soit une dimension dans le sens vertical, soit une position sur la verticale) A ♦ (Dimension) …   Encyclopédie Universelle

  • haut — haut, aute (hô, hô t ) adj. 1°   Qui a une étendue considérable depuis un point inférieur jusqu à un point supérieur. 2°   Qui est situé au dessus, en parlant de choses les unes par rapport aux autres. 3°   Qui s élève haut. 4°   Qui est à un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • *haut — ● haut adverbe En un endroit, à un niveau élevé : L avion vole haut dans le ciel. À haute voix, sans baisser la voix (souvent précédé de l adverbe tout) : Il a dit tout haut ce que chacun pensait. Sur un ton haut, dans l aigu : Prendre un chant… …   Encyclopédie Universelle

  • Haut — und Haar ist eine stabreimende Zwillingsformel, die in dieser Form ein hohes Alter hat und auf einen Rechtsbrauch zurückgeht: ›einem Haut und Haar abschlagen‹, ihn mit Rutenstreichen strafen, daß es über Haut und Haar geht (Jac. Grimm: ›Deutsche… …   Das Wörterbuch der Idiome

  • haut — HAUT, [h]aute. adj. (L H s aspire.) Eslevé eu esgard à ce qui est plus bas. Hautes montagnes. haute tour. haut clocher. les lieux hauts. le plus haut estage d une maison. il est plus haut que moy de deux doigts. cette femme porte de hauts… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Haut — die; , Häu·te; 1 nur Sg; die äußerste dünne Schicht des Körpers von Menschen und Tieren, aus der die Haare wachsen <eine helle, dunkle, empfindliche, weiche, zarte, lederne, raue, trockene, fettige, großporige, unreine, straffe, faltige, welke …   Langenscheidt Großwörterbuch Deutsch als Fremdsprache

  • Haut — Haut: Die Haut ist als »Hülle« (des menschlichen Körpers) benannt. Das altgerm. Wort mhd., ahd. hūt, niederl. huid, engl. hide, schwed. hud gehört zu der (mit t erweiterten) idg. Wurzel *‹s›keu »bedecken, umhüllen« (vgl. ↑ Scheune). Eng verwandt …   Das Herkunftswörterbuch

  • haut-le-cœur — [ ol(ə)kɶr ] n. m. inv. • 1857; de haut, le et cœur ♦ Remontée des aliments de l estomac. ⇒ nausée . Avoir un, des haut le cœur. Fig. Mouvement de dégoût, de répulsion. haut le cœur [ olkœʀ] n. m. invar. ÉTYM. 1857, Baudelaire; de haut, et cœur,… …   Encyclopédie Universelle

  • Haut [1] — Haut (Cutis), 1) (Anat. u. Physiol.), der allgemeine äußere Überzug der Thier u. Menschenkörper. Aus derselben Substanz, wie die anderen weichen Körpertheile gebildet, stellt sie ein eigenes Organ dar, das durch mehr od. minder lockeres… …   Pierer's Universal-Lexikon